En 2015, la Vice-présidence des Affaires publiques a mené à bien un processus dont les principaux objectifs étaient les suivants : identifier les parties prenantes de LATAM Airlines Group, et définir leurs problématiques respectives ; déterminer les groupes d’intérêt prioritaires et réaliser un diagramme pour visualiser leur niveau d’importance ; concevoir et systématiser un modèle de gestion des relations entre l’entreprise et les parties prenantes ; identifier les domaines où un lien s’établit avec chaque groupe d’intérêt en leur assignant les indicateurs et le suivi correspondant ; établir des axes de communication et de relation qui soient continus, coordonnés, transparents et définis, afin d’assurer une relation articulée et de confiance ; et finalement générer des actions conjointes permettant d’identifier à la fois les brèches et les opportunités.

Tout en privilégiant constamment le dialogue légitime et transparent, nous cherchons des solutions conjointes centrées sur l’efficacité et la rentabilité. LATAM peut compter sur l’appui d’équipes responsables du contrôle et de la participation à de tels débats. Au Chili et sur d’autres marchés, nous travaillons également à l’étude de trajets et de vols qui favorisent le tourisme, l’emploi et la rentabilité en faveur des localités où nous n’opérions pas auparavant, et où la coordination est nécessaire avec les collectivités et leurs gouvernements locaux.